Le parfum de la création

Par où commencer tellement qu’il y a de choses à dire !!

J’ai monté ma société il y a maintenant un an, à l’âge de 22 ans. Attention, je vois déjà venir les commentaires en tous genres c’est très jeune! A-t-elle les épaules ?! Ou bien alors c’est génial que les jeunes se lancent ! Bravo, allez y il faut de jeunes entrepreneurs!

Alors oui si vous souhaitez vous lancer, vous allez entendre un million de commentaires négatifs mais aussi très positifs. Sauf que tout cela ne fait absolument pas avancer votre petit bazarre et surtout ne le fait en aucun cas démarrer!

La recette magique de la réussite ?

Vous auriez adoré que je vous l’ a donne, mais malheureusement je ne l’ai pas. Juste un petit conseil, croyez en ce que vous faites et travaillez avec acharnement!

Aujourd’hui, on parle de chiffres, de rentabilité, de marge …. .

Clairement on vous demande juste que votre entreprise rapporte !!

Mais deux minutes papillon…

Je veux créer une marque qui me ressemble, où je pourrais proposer des produits de qualité !

Pour ceux qui ne me connaisse pas, j’ai fondé mon entreprise  »Les Auras de BB &.co » en 2018, une marque de vêtement destiné aux bébés et aux femmes en coton bio et 100 % made in France. Et là encore ce n’est pas chose facile !

Pourquoi ? Car un tissu biologique et une fabrication 100 % handmade française, mes produits ont un coût.

Mais honnêtement, il est impossible de proposer un produit de qualité à tout petit prix, ou alors sinon je suis preneuse de vos bons plans !

La meilleure expérience de ma vie…..

J’ai 21 ans, de jolis croquis et une idée bien précise de ce que je souhaite. Cependant, à ce jeune âge, ne soyons pas naif, personne et je dis bien personne ne vous prend au sérieux. Après avoir démarché plusieurs façonniers français, une entreprise semble intéressée pour créer mes collections. Le bonheur !

Sauf que voilà, votre entreprise est aussi minuscule qu’un petit pois, ainsi vous passez toujours après « les gros clients » !

Je n’ai pas besoin de préciser que travailler avec cette entreprise a été un échec total, et m’aura fait perdre un an de mon précieux temps.

Je me suis retrouvé avec mes patrons et mes prototypes sous le bras, et toujours aucune usine de production, la défaite! Sans perdre de temps, je suis retombé dans mes recherches acharnées de producteurs français. Après plusieurs mois sans aucun résultat, c’était inévitable il fallait tout arrêter. Mais j’avais cette petite voix au fond de moi qui me disait continue, ne perd pas espoir. Et qu’est ce que j’ai bien fait de l’écouter. Je suis tombé sur Béatrice, une couturière au talent fou, capable de tout vous créer.

Enfin tout cela pour dire ….

Voyez-vous, avec le recul, je suis très contente de toutes ces galères qui m’ont amené jusqu’à elle. Au final, j’ai créé une société où règne une belle complicité et une passion commune où nous prenons toujours énormément de plaisir, et c’est bien le plus important !

Le milieu de la mode, tout le monde en rêve, mais en réalité le quotidien est un peu moins glamour.

Attention, j’adore ce que je fais mais je suis bel et bien seule à la tête de ce joyeux bazarre, c’est à dire que je suis à la fois comptable, styliste, créatrice ( et oui j’en crée une partie avec mes petits doigts! ), standardiste, informaticienne, photographe, … .

J’aurais juste envie de prendre une petite heure pour ne penser à rien !

Mais cela est chose impossible, mon entreprise étant un peu comme mon propre bébé.

Au départ le plus difficile est de savoir s’arrêter et de repousser à demain. Lachez-vous du lest, prenez le temps de vivre et sachez profiter des bons moments. En réalité rien n’est jamais parfait, ce sont ces imperfections qui font le charme de ma marque!

Une entreprise c’est comme un parfum, on souhaite que son odeur reflète notre personnalité.

Alors oui, je vous conseille de vivre cette expérience extrêmement enrichissante.

Et par dessus tout, même si votre société fonctionne et je vous le souhaite, restez vous même, ne perdez pas cette petite chose qui faisait que vous étiez différente.

Les galères vous en aurez, mais elles vous font grandir, la vie d’une jeune entrepreneuse est compliquée, mais rien ne m’a apporté autant de satisfaction.

Roxane